Plus que Paris: Pornic

Petite ville sur la côte atlantique, Pornic a tout ce qu’il faut: la plage, le soleil (en petite quantité mais ça va, parfois il faut un peu de grisaille dans la vie), la Fraiseraie… qui peut en vouloir plus?

Continue reading

Advertisements

France to force big supermarkets to give unsold food to charities (The Guardian)

Legislation barring stores from spoiling and throwing away food is aimed at tackling epidemic of waste alongside food poverty

Original story at The Guardian online.

French supermarkets will be banned from throwing away or destroying unsold food and must instead donate it to charities or for animal feed, under a law set to crack down on food waste.

The French national assembly voted unanimously to pass the legislation as France battles an epidemic of wasted food that has highlighted the divide between giant food firms and people who are struggling to eat.

As MPs united in a rare cross-party consensus, the centre-right deputy Yves Jégo told parliament: “There’s an absolute urgency – charities are desperate for food. The most moving part of this law is that it opens us up to others who are suffering.”

Continue reading

VIDEO: En défense de la nourriture

À mon avis (d’étrangère), on ne peut pas passer un seul jour en France sans découvrir un nouveau reportage sur la nourriture. Sa qualité, son art, ses tendances, le business de….tout mérite une analyse, une discussion.

Et, surtout, les français sont bien concernés par l’industrielle et comment la vie moderne est en train de tuer la cuisine française, en remplaçant l’art de cuisiner avec des ingrédients de qualité par l’utilité des usines et les prix bas des aliments préparés avec des produits chimiques.

C’est facile à dire en tant que francophile américaine, mais les français ont quelque chose d’exceptionnelle dans leur relation avec la gastronomie. Ils insistent de prendre et reprendre cette conversation sur la vérité de la nourriture – alors que leurs tendances de consommateur devient de plus en plus comme celles de leurs amis aux États-Unis.
Mais allez-y, les gourmands français. Continuez de lutter pour l’artisan, pour le fermier et pour les bonnes choses naturelles. Comme ça, les petits bon-vivants comme moi peuvent bénéficier de cet autre monde de cuisine de tradition, en satisfaisant notre fétichisme gastronomique pûr.